mercredi, janvier 30, 2008

Lettre à ma Maman,


Merci encore petite Maman Chérie cela me fait tant plaisir, je suis fière de toi ma Maman, Tu es souvent à la hauteur de tes projets je suis en admiration. J'ai beaucoup d'idées mais pas ta persévérance et puis je pense qu'il me manque un savoir faire et ça c'est pas naturel il faut la volonté d'apprendre et surtout la patience. Ben c'est pas moi malgré mon envie de mener des projets je ne joue pas dans la cour des grands. Et pis c'est ainsi je reste humble et progresse néanmoins. Merci ma Maman Chérie tu me fais toujours de beaux cadeaux. Bisous de ta fille qui t'aime, qui voudrai bien t'avoir auprès d'elle. Mais... vas... ma Maman, vas parcourir les cimes en raquettes ou à pied, couds, piques, brodes tant que tu peux et au delà après il sera temps de m'occuper de toi ma Maman Chérie, jamais je ne t'abandonnerai. Donc vis ma Maman profites tu as le droit au meilleur et pas à un ersatz de meilleur ( ça c'est pour René). Mon leitmotiv est "tout ou rien" le Gilles l'a bien compris. J'ai pardonné comme toi aujourd'hui pas de compromis "on me prend comme je suis sinon on passe son chemin" non mais ! les compromis c'est bon pour les jeunes. Quand on est grand, on sait ce que l'on veut, ce que l'on risque, ce que l'on accepte malgré tout. A ce jour Gilles vit avec moi et je suis la seule qui compte à ce jour, le passé est et sera, mais seul l'avenir nous fera, nous lever chaque matin avec celui ou celle qui dort à nos côtés.

--

Cadeau de ma Maman...



...C'est un porte serviettes de table... je suis ravie.









Ma merveilleuse petite Maman, ma talentueuse petite Maman, ta voix était si claire si vive ce matin au téléphone cela m'a fait un bien fou je me suis aperçue d'un coup que je me faisais plein de soucis pour toi, je te souhaite une meilleure santé toi qui bouge et ne reste pas "les deux pieds dans le même sabot" toi qui mérite tant une santé de fer, tu es constamment dans des projets. Je te souhaite de les réaliser, petite Maman Chérie je t'aime Ta Lydie .

lundi, janvier 28, 2008

Je suis là encore dans...


la réflexion; je réfléchis, je pense à ceux que j'aime, à ceux que j'apprécie, à ceux qui m'entourent, à ceux qui sont loin de moi. Je vois des images, des flach-back, je voudrais être avec mon Pierrick 5 ans dans ma vie sans son Papa que j'assume. 1986 Je rentre à l'hôpital dans un service de médecine.Univers totalement inconnu, tellement inconnu, jamais envisagé. Il faut travailler, gagner ma vie pour nourrir mes bébés. Il fallait "des sous". Officiellement je suis un agent hospitalier, mais je fais office d'aide soignante dès le premier jour, sans comprendre tous les rouages de cette énorme machine qu'est le système de santé. Je pense passer les concours pour les bureaux quand je serai titulaire mais je choisis de rester prés des malades... et passe le concours d'entrée à l'école d'aide soignante. 5eme sur 200 pas mal ça me plait bien , l'école me rassure, me conforte, dans ma décision de changer de voie. Depuis je n'ai pas de regret. Ma mission : le confort des patients, je le clame souvent haut et fort c'est notre première mission à nous les aides soignantes car pour l'avoir subie la situation de malade n'est pas drôle du tout surtout quand on est pas de la partie. L'angoisse est au rendez-vous . Bien que je me demande si nous ne sommes pas, nous les soignants, en fait, les plus angoissés en connaissances de cause.

Une Poupée

Ma poupée ma princesse mon bébé fille je suis si heureuse de cette fille d'amour.

vendredi, janvier 25, 2008

 
Posted by Picasa

M'arrêter là !

johnny hallyday 2007 montage- m'arrêter la

Cette chanson je l'écoutais en boucle dans la voiture, ce 21 août 2003 le soir mes parents, Johann, mon frère Alain m'attendaient pour me dire que je n'avais plus de Pierrot...

"Souffler la vie entre tes doigts, encore une vie, encore une fois"
"Puisque c'est là devant mes yeux"
FERMEZ LES YEUX et écoutez SVP Please... vous comprendrez... vous serez avec moi dans ma douleur MERCI MERCI

Chanson pour Pierrot

Renaud - Chanson pour Pierrot
Pierrick aimait beaucoup Renaud, cette chanson l'accompagnait quand nous lui avons dit au revoir.
Quand il était petit, Pierrick écrivait toujours à la fin de ses lettres ou cartes postales "orvoir".

mardi, janvier 22, 2008

Toé Mon petiot,

mon petit fils d'amour
tu vas grandir loin de moi, ta mamily qui pour un peu t'aurai garder pour elle seule. Mais tu as une Maman et un Papa. TU ME MANQUE BABYCHOU D'AMOUR ! Reviens moi vite Toé d'amour.

Victoire...


... c'est le prénom de la fille d'Isabelle une collègue infirmière, j'en ai encore les poils qui se hérissent,elle va chercher sa fille le 1er mars prochain en Chine. Ma Sasa je suis si contente pour toi. Je t'envie presque ... Je raconte ça au Gilles je lui dis " moi aussi je veux un bébé fille chinois", ben... y dit presque pas non ! mais je le rassure vite vite! " mais non.. mon Gilles laissons nos enfants nous faire des bébés" mais... mais... finalement je dis " laissons ces Bébés à ceux qui sont en âge de les faire grandir et surtout qui ne peuvent pas en avoir". Moi j'ai eu la chance d'en avoir quand je le voulais , c'est par respect pour cette chance et pour mes enfants que je trouve le courage de vivre malgré tout.

samedi, janvier 19, 2008

Pierrick...


... Mon premier enfant dans sa plénitude, mon bébé d'amour pour lequel s'envole l'idée d'une garde en crèche ou en nounou. Je décide de rester à la maison pour te faire grandir.

Et Le JOHANN et ELISABETH

J'attends de ses nouvelles il doit s'installer avec Eli dans un seul logement. Ben ça me plairai bien.
video

Attention ! il y a mon Gaël ! mon babychou...


...d'amour

Ma FILLE QUEL CADEAU MAGNIFIQUE !



La clarté, la brillance, l'intelligence, cette merveilleuse fille.

vendredi, janvier 18, 2008

Le marchand de sable est passé...


c'est du tout frais je viens de les envoyer "dormir" ce pour lequel ils ne se sont pas fait prier. Ce soir, à table on a bien rit voilà je vous laisse imaginer un spagetti de 3 M de long;Le délire était notre invité.Depuis je suis la seule à ne pas dormir...

Bonne Nuit Les Petits - Nounours Grognon

mercredi, janvier 16, 2008

Je ne supporte pas le mistral...

...et je sais que je ne resterai pas dans ce pays aride, des vignes..? où sont les vaches et mes vertes prairies... Où sont mes cafés réconfortants chez les amis. Dans le midi vous n'entrez pas chez les gens, ils sont sur le pas de leurs portes mais vous n'irez pas plus loin...essayez de vous joindre a eux par le biais d'une assos c'est peine perdue on vous ignore tant vous êtes transparente. Le sud-est c'est bien pour le tourisme mais pour y vivre c'est autre chose. Pourtant quel bonheur de découverte et de paysages! J'en ai plein les yeux et j'aime mais on me rejette je n'ai plus de repère ds cette contrée si ce n'est de gens comme moi venant d'ailleurs.

Mutation de Pascal à Marcoule...


... Gaël a 3 mois, Pierrick et Johann vont au collège et vivent leur adolescence pas facile mais c'est ainsi pour tout le monde. Pierrick et Johann semblent solidaires, Dom les prend en vacances comme "un papa divorcé". Il vient chez nous dans le midi emmène les garçons en camping. Mais déjà je suis en désaccord avec ses idées sur nos difficultés avec mes ados. Il ne nous soutient pas, même nous dénigre dans une lettre à Johann. Je ne veux plus que Dom soit aussi impliqué dans la vie de mes garçons. Et pourtant, un jour Dom se présente en sauveur suite aux fugues de Pierrick en 1997, conflits incessants à la maison, Dom se propose pour prendre en charge mon Pierrick et le réintégrer dans son collège en Normandie. C'est faisable, j'accepte désarmée et ne voulant que le bonheur de Pierrick. Johann en veut à Pierrick qui l'abandonne dans ses fugues et son retour en Normandie. Johann entre chez les compagnons du tour de france à 15 ans, il gagne à l'époque plus de 3000 francs par mois, c'est pas mal, il veut travailler le métal, la ferronnerie il passe le concours d'entrée pour intégrer les compagnons, il aime son maître d'apprentissage, il aime ses mains sales de ferronnerie. J'organise son apprentissage Pascal lui offre un scooter neuf.

mardi, janvier 15, 2008

Pierrick...

...me dit un jour "maintenant tu n'as plus besoin de moi" c'était en Novembre 1994, Gaël est naît en septembre, je suis disponible pour mes garçons en arrêt maternité trop disponible, moins de liberté pour Pierrick, trop de suivi de sa maman et en plus un beau-père qui met son grain de sel." Je veux aller en vacances (toussaint) chez mon père" Ok (entre temps j'avais retrouvé leur papa) vas chez ton papa, retour "je veux vivre chez mon père" le début pour moi de l'hécatombe de ma vie. Fatiguée du comportement désarçonnant de Pierrick je cède" va chez ton père".J'organise tout transfert de collège, C.A.F. etc... 2 mois après Pierrick revient AFFAMÉ.

Entre temps...

...j'ai rencontré Dominique je suis amoureuse "raide dingue". Contre vents et marées (ses parents) j'attends... il terminera ses études. Grâce à moi il trouve un poste de bibliothécaire dans la ville ou j'habite. 2 ans de vie commune, mais je le trouve trop versatile surtout envers les enfants, pas assez amoureux envers moi, je suis chez moi je lui demande de partir au grand " dam" de mes enfants ???? il ne part pas, je mets ses affaires sur le pallier. Il part, enfin... mes enfants ne semble pas comprendre regrettent Dom. Ok Dom deviendra le Papa "divorcé" qui s'occupe de mes garçons quand je travaille, il est ce Papa absent, cela durant 4 ans tellement reconnaissante que Dom est mon témoin lors de mon Mariage avec Pascal !...

Une vie (no Maupassant)

En 1993 je rencontre Pascal au moment de ma vie, après 10 ans plus ou moins seule, où je pense qu'il est temps de se poser. Je suis "disponible" à nouveau pour "le mariage" (un débat à venir). Je rencontre Pascal, il veut des enfants "no problémo" je n'attendais qu'un Papa. Pour ce qui est du Papa je ne me suis pas trompée c'est un merveilleux Papa, à la hauteur de la tâche. Papa qui assure à 100%. Bien très bien je lui promets un 2eme enfant avant mes 40 ans, après plus question. Nolwen naît, j'ai 38 ans. Et c'est une FILLE , Magnifique ! suis heureuse. Je m'arrête de travailler pour faire grandir mes enfants, car comme pour Pierrick et Johann pas question de nounou ou crèche. C'est ainsi et je reconnais que j'ai eu la chance de pouvoir le faire, bien que pour Pierrick et Johann nous avions une vie très simple. Une 2CV , une télé Couleur! et le confort lave linge, F3. On mange bien et je peux acheter de bonnes chaussures pour les premiers pas de mes bébés. Je n'en demande pas plus. Je reprends le travail Johann a 3 ans, Pierrick 4 ans, mais plus de mari disparu pufff !

samedi, janvier 12, 2008

Noël 2001



dernier Noël avec Pierrick, en effet en 2002, Pierrick était dans les Alpes pour son travail en saison à Monestier les Bains (vallée de chevreuse). C'était mon premier Noël sans Pierrick je ne savais pas que c'était le premier d'une longue série de Noëls sans lui.C'est une des rares photos où je suis avec mes 4 enfants, et je crois la seule.
Photo prise par Maud petite amie de Johann et future maman de Toé. Derrière moi le Papa de Gaël et Nolwen, Pascal.

jeudi, janvier 10, 2008

Lettre à Josiane...


...maman d'Arnaud
Chère Josiane
Voici mon blog, il ne relate pas les circonstances du décès de Pierrick je l'explique dans ma lettre à Nicole (cf blog lettre à Nicole) mais je suis là, à un tournant ; j'ai décidé de dire l'horreur et ma désespérance, pour vivre ,pour me sauver et ne pas en rajouter à la peine de mes autres enfant. Écrire, échanger participera à mon sauvetage, au fait ; il faudra que je leur dise (à mon entourage) que je me tuais, sans qu'ils ne s'en rendent compte. Sauf mon Mari qui se désespérait de ne plus suffire à la tâche. Il sourit à nouveau, je l'aime tant que je mènerai mon combat contre la souffrance, je mourrai avant de la vaincre, c'est certain. Elle sera mon putchingball et lui porterai tous les coups libérateurs de son étau. Josiane, je suis de tout coeur avec vous, Arnaud est un garçon formidable et je comprends combien son absence est douloureuse. Tant que nous vivrons , nos enfants vivront. Bise Lydie

http://lingrad.homeftp.org/site_arnaud/arnaud-acc.html

Nolwen en classe de neige...


Nolwen est une petite fille joyeuse,vive, cependant hyper sensible. Voilà ; suite à mes messages précédents, je vais devoir lui raconter l'enfance de Pierrick et Johann. Elle a de vagues notions sur leur histoire. Je vais donc leur dire la réalité , à Gaël aussi. Je pense que cela est necessaire.Ils ont souffert et souffrent encore de la tragique disparition de Pierrick.Cela se fera tranquillement quand les circonstances s'y prêteront, tout doucement, mais au final rien ne sera édulcoré. Ainsi nous avancerons sur le même chemin.

condannation...

...5ans

9mois de préventive plus un an de prison il est libre... en Normandie.

AH oui AU fait Ce Dom...

...Il s'appelle Dominique Chevallier il vit aux dernières nouvelles chez ses parents à Bosc roger en roumois. C'est un pédophile !

mercredi, janvier 09, 2008

J'ai franchi la barrière...

... dans ma lettre pour Sylviane et je parle de ce monstre responsable de la mort de Pierrick. C'était une rencontre via Mon amie Caro, Dom, nous jouons aux cartes toute la nuit ; je suis amoureuse du Dom. Ses études terminées il vient vivre avec moi.J'ai fait entrer le loup dans la bergerie.C'était en 1988, 2 ans après notre rencontre.1998 Pierrick fugueur mineur crache "le drame de sa vie, Dom le violait lui et son frère". Je reprends la cigarette pour communier avec mes garçons et entendre leur malheur sous mes yeux aveugles. J'essaie de me tuer je me rate, Pascal prend peur pour ses bébés Gaël et Nolwen et nous rapatrie à Nancy, j'aime Nancy je reprends mon travail, demande ma mutation.Mais Pascal est cassé autant que moi, dépassé il demande le divorce...(pas la seule raison du divorce mais nous étions bien fragilisés).

Lettre à Sylviane


Voici le lien vers mon blog il ne vous apprendra pas grand chose sur les circonstances du décès de Pierrick, mais ce sera une première rencontre. Votre Dadou, Je ne sais pas pourquoi il s'est retrouvé en prison, mais avec sa bouille d'ange je ne peux m'empêcher de penser que Pierrick aurait pu se retrouver lui aussi derrière les barreaux à un moment de sa vie complètement perdu ds sa tête à cause d'un pervers pédophile. Finalement alors qu'il se relevait, qu'il portait plainte contre son violeur, un autre fou schyzo et drogué pète les plombs et tue mon Pierrot! A l'heure ou je vous écris, j'ai décidé de vivre et combattre la souffrance inutile mais voilà maintenant je veux parler et dire l'horreur. Tout cela est bien succinct mais si vous le voulez vous me parlerai aussi de David et je pourrai continuer de parler de Pierrick. Merci Sylviane

http://www.rondelledavid.fr.st/

mardi, janvier 08, 2008

Ton livre de naissance suite...

Ton livre de naissance

1ere page

Un autre départ pour toi Pierrick...

Pierrick 6 mois
...en attendant l'aval du Procureur je suis allée voir pour les dispositions à prendre pour ton retour en Normandie qui ne pourra se faire que vers fin août, mais je peux avoir un passe droit qui ne m'obligera pas à attendre les 5 ans aprés ton inhumation. Le plus important c'est l'autorisation du Procureur qui ne saurai tarder.

mercredi, janvier 02, 2008

La plus belle place du monde.


http://laplusbelleplacedumonde.com/

Lettre à Nicole


Chère Nicole,

Je prend le temps de vous répondre car cela me semble important. Effectivement je ne relate pas les circonstances du décès de Pierrick. Ce blog destiné à ma famille et mes amis je ne peux y raconter toute l'horreur. Ma fille Nolwen 10 ans le lit c'est une façon de communiquer quand elle est chez son Papa. Et puis j'ai une certaine pudeur à décrire l'horreur ce qui fait que depuis 2 ans je suis très mal mais j'ai décidé de vivre et de dire l'horreur qui me "bouffe" de l'intérieur et me détruit à petit feu. Je veux vivre pleinement, j'ai un trait de caractère particulier , c'est tout ou rien. Mais je m'étendrai là dessus plus tard. J'ai aussi un soucis d'ordi fatigué qui ne me permet pas de scanner et partager les photos de mon Pierrick pour lequel je pense je ferai un autre blog pour dénoncer l'inacceptable. La reconstruction est longue pour tenir debout surtout que depuis, moi qui avait une bonne santé, cumule les problèmes et les accidents.

L'assassin de Pierrick est un skyzophrène qui se droguait, une bombe en puissance, cependant artisan à son compte. Il a été condamné à 15 ans c'est peu mais comme j'aurai voulu pour vous un procès des réponses à vos questions; attente vaine ! Il n'y a pas de réponse à l'impensable. Mais je comprends infiniment votre besoin de coupable en face de vous. Cela m'a permis de tenir durant 2 ans après ... après ... Pierrick est toujours mort !

Et parfois je me sens bien seule avec ma souffrance je sens mon Pierrick oublié et j'ai ce blog.

Véronique est une jeune fille magnifique ! Vous pouvez en être fiers. Félicitation pour cette Amour de Fille. Vous avez fait un magnifique blog à la hauteur de votre Grande Fille elle aussi serait fière de vous. excusez d'avance au cas où : mais je ne crois en rien sauf à l'amour que je reçois et celui que je donne. Nicole, cette nouvelle année je la souhaite pour moi l'année du relèvement (je veux déplier mon dos, relever la tête et vivre... vivre j'en peux plus de souffrance qui ne me donne rien en contre partie, qu'une déchéance dans laquelle mon Pierrick ne m'aurait pas reconnue. Merci Nicole je voudrai encore échanger avec vous si vous le voulez bien. A Bientôt pour le bon qui nous reste à vivre, avec comme guide l'étoile
de nos amours d'enfants, les plus beaux du monde. Lydie


http://www.cheznounouche.com/

mardi, janvier 01, 2008

Pensées de Jacques Brel




* * *

* * *

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir,
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.

Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer,
et d'oublier ce qu'il faut oublier.

Je vous souhaite des passions.

Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil
et des rires d'enfants.

Je vous souhaite de résister à l'enlisement,
à l'indifférence,
aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d'être vous.

*

Je crois que Dieu, ce sont les hommes et qu'ils ne le savent pas.