vendredi, juin 16, 2006

Pierrick mon bébé tu me manques

C'était le 3 août 2003 , Nous fêtions ton anniversaire 22 ans mon petit garçon, mon bébé t'es où? Tu me manques tant oh bien sur je ne pense pas toujours à toi ,tes petits frères et soeur occupent bien mon esprit et tant mieux . Mais tu vois cependant les années passent et la révolte gronde en moi je suis en colère j'ai envie de crier de pleurer mais je me retiens. Cela me fait mal tout comprimé en moi . Je ne t'oublie pas mon Pierrick et je dois me rendre à l'évidence ma vie sans toi ne sera plus pareille. Bien que ça veut rien dire car bien sur rien n'est jamais pareil puisque je veillis tes frères et soeur grandisssent. Tu vois là c'est Nolwen et Toé ton neveu . C'est un vrai bonheur pour moi ce petit bout de garçon, il dit "mamie" et je fonds. Johann est perdu sans toi, pour lui je crois que c'est dur trés dur et moi je n'ai pas toujours la force . Mais peut-être que je ne lui fais pas assez confiance et qu'il est plus fort qu'il ne le paraît. Ce blog aujourd'hui c'est pour dire que je pense à toi que mes proches ceux que j'aime tant sachent que ma vie c'est aussi toi parce que c'est dur pour moi d'en parler. Je veux pourtant hurler ma peine, je veux l'extraire de moi, la partager ,je ne veux pas souffrir en silence je ne veux PLUS souffrir en silence.

3 commentaires:

martine a dit…

mon pierrickou et toi aussi petite soeur sache que mon pierrick fait toujours parti de ma vie de nombreuses fois il revient dans mon sommeil dans mes moments de reflexion sur moi meme est sur ma vie et il est la et il me manque aussi. A ces moments la tristesse souvent m'envahie les larmes soulage la douleur ou la colère qui revient mais souvent je suis heureuse de voir qu'il est là présent au fonds de moi mon pierrick tu fais parti a jamais de nos vies et je suis heureuse de le dire à ta petite maman

Gisele Vétillard a dit…

Je suis Gisèle, celle qui anime "l'atelier de belle île", je viens de découvrir votre blog et l'admiration que vous avez pour les "oeuvres" des enfants de cet atelier, je découvre aussi votre chagrin. Il me touche. samedi matin, à l'heure de "l'atelier", j'aurai une pensée amicale pour vous que je ne connais pas.

Martine a dit…

Mon Pierrot trop longtemps,sans venir ici, trop dure je lis deux phrases et je m'écroule tu manque à ma vie, tu manques à nos vies, pourtant je devrais te dire que je suis heureuse, mais aucun bonheur ne comblera ton absence, a chaque fois que je vois Johann, j'aimerai tellement que tu sois là, cette blessure ne se refermera Jamais. Je t'aime.